Découvrir le Cava

Tout un Art de Vivre

Club New YorkDe Barcelone à New York, de Berlin à Tokyo, le Cava fait partie d’un art de vivre et d’une convivialité qui ont séduit la planète entière. L’année 2009 a consacré son succès puisqu’il est devenu le vin effervescent le plus vendu au monde. Cette tendance s’est confirmée en 2011. À l’export, il s’en vend désormais plus de bouteilles que de Champagne, le grand frère français qui commence à sentir la vague arriver sur ses propres terres. L’équipe de Robert Parker, l’œnologue américain qui « fait et défait » les vins, a non seulement inclus plusieurs Cavas dans sa liste des meilleurs vins espagnols mais a aussi affirmé qu’un Cava, le Kripta était à même de concurrencer les meilleurs champagnes de sa gamme. Les raisons d’un tel engouement : bonne effervescence, une qualité supérieure, du style, un bon mariage avec pratiquement tous les plats, une moindre acidité et teneur en sucre que le Champagne, et un argument de poids : un prix des plus raisonnables.

Publicité CodorniuNaguère vin de la noblesse et de la bourgeoisie espagnole, sa consommation s’est progressivement démocratisée et il y a désormais une offre pour tous les goûts et toutes les bourses : on trouve de véritables merveilles entre 7€ et 25€, et pour de purs joyaux, compter jusqu’à 100 euros.

Le Cava est un vin qui, en toute démocratie, sait conjuguer de bonnes qualités organoleptiques avec une classe certaine.



Vignoble PenedèsC’est de la région du sud de Barcelone que proviennent les 95% de la production de ce vin subtil et jovial. Là-bas, dans les restaurants, sur les agréables terrasses ensoleillées des bars ou à la maison, partager du cava en famille et entre amis, en société ou dans l’intimité, est une norme sociale. Sa fascinante effervescence étant le fidèle compagnon des succès et de toute célébration réussie, des moments formels et plus informels, il y a toujours une bouteille « au frais » dans les foyers catalans. Sur tout le littoral méditerranéen de l’Espagne, il est de ces vins qui ont la grande préférence des consommateurs hommes et femmes, et il est perçu comme un effervescent frais, agréable en bouche, élégant, vigoureux, qui provient de toute une culture et une tradition, de tout un savoir-boire. En plus d’avoir su s’inscrire dans la modernité et l’avant-garde.

Cuisiniers Catalans

Joan Roca, Ferran Adria et Carmen Ruscalleda portant un toast

En effet, les poids lourds de la nouvelle gastronomie catalane, (dont nous pourrions citer Ferran Adria, Carme Ruscalleda et Joan Roca : 9 étoiles Michelin au total), ont écrit l’épilogue des lettres de noblesse du Cava en sachant inventer de nouveaux et savants mariages avec une surprenante et moderne cuisine, mais en s’en servant aussi d’ingrédient dans d’imaginatives compositions culinaires. Et Monsieur Roca, las de voir ce vin mousseux perdre son effervescence dans les plats, a poussé le bouchon jusqu’à inventer avec son ami Agusti Torelló, un Cava … moléculaire qui ne perd pas ses bulles lorsqu’on le cuisine : le « Solid ».

On comprend mieux maintenant l’engouement actuel pour celui qui s’appelait autrefois le « Spanish Champagne », un vin qui, à l’instar des architectes catalans modernistes, est issu d’une culture qui sait marier habilement tradition et modernité.